Prévôt

Nom masculin.

Du latin « praepositus » qui signifie chef, officier, attesté aussi au sens de
chef dans l’Eglise. Participe passé de « praeponere » qui signifie placer devant,
mettre à la tête, composé de « prae » qui signifie devant et « ponere » qui
signifie poser, placer.

I- Histoire

A- Histoire du droit.

1- Sous l’Ancien Régime a- Prévôt royal. Officier de justice subalterne qui
avait compétence pour juger en première instance les causes ne relevant pas
des baillis et des sénéchaux. b- Par extension. Officier civil ou judiciaire,
investi d’une autorité juridictionnelle, administrative ou militaire.

– Grand prévôt de la connétablie. Officier qui commandait les gardes de la
connétablie et qui instruisait les procès des gens de guerre.

-Prévôt de l’hôtel (du roi), grand prévôt (de France). Officier d’épée
exerçant une juridiction importante relative au bon ordre, à la sûreté et à
la subsistance de la cour et des endroits où le droit résidait.

-Prévôt (général) de la marine (et des armées navales). magistrat militaire
chargé d’instruire les procès des marins accusés de crime.

-Prévôt marinier. Officier responsable de la police à bord de chaque
bâtiment (remplacé par le capitaine d’armes après la Révolution).

-Prévôt de Paris. Magistrat placé à la tête du Châtelet, qui était
chargé de l’administration de Paris.

-Prévôt des marchands. Premier échevin de Paris, et à partir de 1575 de
Lyon.

-Prévôt des maréchaux, de la maréchaussée ou grand prévôt. Officier qui
était chargé de maintenir l’ordre et la paix sur la voie publique et de juger
les délits qui s’y commettaient.

-Prévôt (général) des monnaies. Officier chargé de l’arrestation des
faux-monnayeurs et de l’instruction de leur procès.

2- Sous l’Ancien Régime et après la Révolution.

Prévôt de l’armée ou grand prévôt, prévôt du régiment. Officier chargé
de juger les délits commis dans l’armée; dans un régiment.

3- Après la Révolution.

Juge d’une cour prévôtale.

B- Histoire religieuse. Chef ou doyen du chapître d’une cathédrale ou d’une
collégiale.

II

A- Escrime. Prévôt d’armes ou de salle. Second d’un maître d’armes.

Prévôt d’escrime. Sous-officier qui enseigne l’escrime dans un corps de
troupe.

B- Domaine militaire.

Officier de gendarmerie ayant sous son commandement une prévôté.

Prévôt de corps, d’armée, de division, de régiment.

Grand prévôt. Commandant supérieur de la gendarmerie du quartier général
d’une armée.

C- Religion. Père prévôt. Supérieur d’ordre religieux.

III- Argot vieilli. Détenu choisi parmi les autres prisonniers pour remplir les
fonctions de surveillant auxiliaire ou de chef de chambrée.

Le 16 novembre 2021 by .
D'autres mots pouvant vous interesser

Sternutation - Syntagme - Trouille - Caséeux - Filipendule


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.