Ichtyologie

Nom féminin.

Du latin « ichtyologia » de même signification, issu du grec « ikhtus »
qui signifie poisson, et « logos » qui signifie parole, discours.

Biologie.

Branche de la zoologie qui a pour objet l’étude scientifique des
poissons et des animaux marins.

Par exemple: »la section d’ichtyologie du muséum d’Histoire naturelle
possède quelques spécimens, de grande taille. »

Par plaisanterie.

Par exemple: »…quelque amateur d’ichtyologie humaine, regardant les
mâchoires de vieux monstres féminins…Marcel Proust, A l’Ombre des
Jeunes Filles en Fleurs, 1918.

Quimbois

Nom masculin.

Viendrait d’un mot Kikongo « kimbw » qui signifierait connaissance.

Équivalent pour les Antilles françaises et pour la Guyane du vaudou
haïtien, de la santeria cubaine et du candomblé brésilien.

Nom générique des pratiques magico-religieuses issues du syncrétisme
religieux. Elles fonctionnent selon les principes animistes propres
aux civilisations bantoues, dont les origines remonteraient à l’Egypte
antique.

Face à l’intolérance religieuse des religions dominantes comme le
catholicisme, le quimbois est considéré comme une magie noire et les
quimboiseurs sont considérés comme des sorciers.

La réalité est plus nuancée, le quimboiseur est un « maître de la
connaissance ». Il transforme ce qui est indéchiffrable pour l’esprit
humain en connaissance.

C’est une personnalité importante, respectée et redoutable, dans des
contextes où il est souvent, par tradition, le seul recours.

Rebec

Nom masculin.

De l’ancien français « rebebe » dérivé de l’arabe « rabâb » qui était une
sorte de vielle à archet.

Musique.

Ancien instrument à archet, pourvu de trois ou quatre cordes, qui
était joué par les ménestrels et les jongleurs au Moyen-Âge.

Sa caisse de résonance est piriforme, légèrement bombée, son manche
est brisé au niveau du chevillier. Sa sonorité est perçante.

Cet instrument originaire du Moyen-Orient fut introduit en Europe au
XIIème siècle.

Le rebec joue un rôle important dans la musique arabo-andalouse.

Peccamineux

Adjectif variable.

Masculin: peccamineux.

Féminin: peccamineuse.

Du latin « peccaminosus » qui signifie la nature du péché. Du latin
« peccamen, -inis », qui signifie faute, péché, avec le suffixe « -osus »
qui signifie « -eux ».

Dérivé de « peccare » qui signifie pécher.

Religion.

A- En parlant d’un inanimé.

Qui est de l’ordre du péché, relatif au péché.

Synonyme de « coupable » , de « répréhensible ».

Par exemple: »un acte peccamineux ».Une pensée peccamineuse. »

B- Rare. En parlant d’une personne.

Qui est enclin à pécher, capable de faire le mal.

Par métonymie (la partie désignant le tout). Par exemple: « la nature
peccamineuse de l’homme. »

Otomi

Nom masculin.

Groupe ethno-linguistique très ancien du Mexique central.

Les otomis se désignent par le terme « N’yuhu ».

Ils sont établis au Nord de Mexico, et se définissent par leur langue
qui fait partie du groupe oto-mangue, auquel appartiennent le mixtèque
et le zapotèque.

Androïde

Nom masculin.

Du grec « andros » qui signifie (d’) homme et « eîdos » qui signifie
aspect extérieur.

Robot construit à l’image d’un être humain.

« Andr- » désigne l’homme au sens masculin. Pour un robot à l’image
d’une femme on utilise « gynoïde ».

D’autres termes, plus neutres sont aussi employés, comme « humanoïde »
et « anthropoïde ».

« Androïde » évoque l’image d’une machine.

« Droïde » est une aphérèse de « androïde » et a la même signification.

Agave

Nom masculin.

Du grec « agavos » qui signifie digne d’admiration. Il pourrait s’agir
d’une référence à Agavé, tante de Dyonisos dans la mythologie grecque
qui a instauré le culte de ce dernier, lié au vin par analogie avec la
boisson
alcoolisée fabriquée à partir de certaines espèces du genre.

Grande plante monocotylédone de la famille de Amaryllidacées, souvent
confondue avec l’aloès, originaire d’Amérique et répandue dans toutes
les contrées chaudes.

Elle est caractérisée par des feuilles très longues, gladiolées,
charnues disposées en rosette, par sa hampe gigantesque et par ses
fleurs jaunes, abondantes à l’extrémité de nombreux rameaux.

Sa floraison tardive surviendrait tous les cent ans mais se produit en
réalité au bout de quinze ans ou plus.

Il existe de nombreux usages pour cette plante. Matériau couvrant pour
les habitations, savon. Alcool ou vin d’agave, mescal, pulque.

Plante ornementale, qui permet de créer des haies impénétrables en
horticulture. Les feuilles servent à fabriquer un fil très solide ou
dans l’industrie des matières plastiques comme charge renforçante pour les
résines phénoliques.