Archives de l’auteur : Nicole

Fayousse

Nom féminin.

Origine inconnue. « Fayousse » peut être en lien avec « faux, « fausset »

Jeu consistant à introduire le maximum de pièces ou de cailloux dans un
trou.

Par exemple : « Il [Gavroche] allait, venait chantait jouait à la
fayousse… » Victor Hugo, Les Misérables, tome 2, 1862.

Le 23 février 2020 by .

Barège

Nom masculin.

De « Barèges » nom d’une ville du département des Hautes-Pyrénées.

1-Chimie. Sel extrait par évaporation des eaux de Barèges ou bien
obtenu artificiellement et servant à la préparation de bains
sulfureux.

Par métonymie. Liquide dont la couleur rappelle celle des bains de barèges.

Par exemple : « …le barège de leur absinthe. » Karl Huysmans, les
sœurs Vatard, 1879.

2-Textile. Dans une langue vieillie.

Sorte d’étoffe de laine légère et non croisée, primitivement fabriquée
à Barèges, servant à faire des châles, des écharpes, des robes…

Par exemple : « Elle avait une robe de barège mauve, de petits
souliers-cothurnes mordorés… Victor Hugo, Les Misérables, Tome 1,
1862.

Le 22 février 2020 by .

Capsaïcine

Nom féminin.

Du latin « capsicum » qui signifie piment. Ce nom fut forgé par L.T. Tresh.

En chimie. Alcaloïde de saveur brûlante extrait du piment et de
nombreuses autres plantes. Le poivre sec en contient 1 g par
kilogramme.

L’échelle de Scoville mesure la teneur en capsaïcine, responsable de
la force des piments.

Le 21 février 2020 by .

Marabout

Marabout

Nom masculin.

Emprunté au portugais « maraboto » , issu de l’arabe « murabit » ou «
merabut » dans la prononciation vulgaire.

A l’origine homme vivant dans un « ribat » sorte de couvent fortifié
établi aux frontières de l’empire pour la défense de celui-ci conte
les infidèle. Plus tard, le caractère religieux du « ribat »
s’accentua et « murabit » vint à désigner un homme pieux, un ermite un
saint et par extension s’appliqua au tombeau d’un marabout puis à tout
autre objet ou animal considéré comme sacré.

A 1-En histoire. Moine-soldat musulman servant dans un ancien couvent
fortifié de l’ancien empire arabe.

2-Pieux musulman vénéré comme un saint de son vivant ou après sa mort.

Par analogie. Sorcier, prêtre d’une religion fétichiste.

Par métonymie(la partie désignant le tout.

1-Tombeau à coupole d’un marabout.

2-Par analogie a-Bouilloire ventrue à couvercle articulé en forme de coupole.
En
raison de sa ressemblance avec la silhouette du pieux musulman blotti
en prières , les jambes croisées. b-Dans un argot militaire vieilli. Tente de
forme ronde, dans l’armée d’Orient.

B Échassier de grande taille, vivant en Afrique et en Inde,
charognard, à la stature presque verticale, à la tête et au cou
déplumés, ayant un bec très fort et une poche à la base du cou.

Le nom donné à cet oiseau au début du XIX ème siècle par le
naturaliste Temminck, est lié au qualificatif « mrabt » (forme
dialectale de « murabit ») qui signifie saint et qui est le nom donné
à la cigogne dans les pays arabes.

Synonyme. Cigogne à sac.

Par métonymie. Plume de marabout utilisée comme parure.

C Textile. Organsin très fin ayant reçu une forte tension.

Par métonymie. Étoffe formée de cette manière

Le 20 février 2020 by .

Avatar

Nom masculin;

Emprunté au sanskrit « avatar » désignant en particulier la descente sur
terre d’êtres supraterrestres s’incarnant dans des formes variées
ainsi que leur manifestation.

Apparaît pour la première fois en 1672 dans un texte hollandais de Von
Baldaens sous la forme « autaar ».

1- Dans la mythologie hindoue. Incarnation du dieu Vishnou ou d’autres
divinités de la religion hindoue.

2- Par extension.

Changement, transformation ou métamorphose d’une personne ou d’une
chose qui en a subi d’autres, dans l’aspect physique ou les opinions
par exemple.

Terme employé souvent dans le vocabulaire de la psychologie.

Dans une langue familière et même dans la langue littéraire. Ennui,
changement survenu à la suite de péripéties, incidents.

Par exemple: »les ennuis, les avatars du métier. »

Avatar est parfois employé à tort pour « aventure » ou « événement fâcheux ».

Le 19 février 2020 by .

Besogne

Nom féminin.

De l’ancien bas franque « bisunnia » substantif féminin qui signifie
soin, souci, composé de la préposition bi- exprimant la proximité.

L’ancien bas franque « sunnja » signifie souci attesté en latin comme
terme juridique au sens de excuse légitime alléguée par le défaillant
en justice sous la forme « sunnis » au féminin et « soni » au féminin, d’où
l’ancien
français « soigne » qui signifie souci.

La formation de ce substantif féminin de l’ancien bas franque est
parallèle à celle du substantif neutre « bisunni » relié à « besoin ».

Etant donnés l’ancienneté et le grand nombre des attestations de
« sunnis » « sonia », cette hypothèse semble préférable à celle de
« besogne » en tant que déverbal de besogner.

A- La tâche en tant que devant se faire.

1-Ensemble de tâches plus ou moins pénibles que l’on s’impose sont imposées.

Être accablé de besogne.

2- Par métonymie.

Tâche plus ou moins pénible en tant que particulière.

Une rude besogne.

Résultat du travail.

B- La tâche en tant qu’effort.

Ce n’est pas une mince besogne que de avec infinitif signifie il n’est
pas facile de…

On dit aussi: « Une belle besogne. »

3- Locutions.

Abattre de la besogne signifie travailler vite.

Dormir sur la besogne signifie travailler trop lentement.

Aller vite en besogne signifie être trop expéditif. .

Proverbe: « Faire plus de bruit que de besogne. »

Besogne dans le sens de tâche pénible et péjorativement, signifie corvée.

Le 18 février 2020 by .

Poltron

Adjectif.

Dans l’antiquité, les Romains qui voulaient échapper au service
militaire obligatoire de 17 à 60 ans, certains n’hésitaient pas à se
mutiler.

Ils se coupaient généralement le pouce afin d’être définitivement
empêchés de manier les armes.

On les appelait les « polex troncatus » ou les « pouces coupés ». La
contraction de ces deux termes a donné l’italien « poltrone »

« Poltrone » signifie vil, peureux mais aussi paresseux, oisif. A donné
en français « po(i)ltron » qui signifiait paresseux, coquin.

On a émis aussi l’hypothèse que « po(i)ltron » est dérivé de « poltro »
qui signifiait poulain non dompté, issu du latin « pulliter » de
« poletrum » par le latin « pullus » qui signifie petit d’un animal.

Avec une valeur dépréciative. Se dit de celui qui est excessivement peureux.

Synonyme. Lâche, couard, peureux.

Par métonymie du déterminé. Dans une langue rare.

Par exemple: »une mentalité poltronne », « un regard poltron. »

Emploi en tant que substantif.

Par exemple: »un vrai poltron! »

Le 17 février 2020 by .