Archives de l’auteur : Nicole

Aber

Nom masculin.

De l’ancien breton « aber » qui signifie chute d’un ruisseau dans une
rivière. Telle est aussi l’origine de plusieurs confluents de cette
nature, et de plusieurs villes qui y ont été bâties.

Telles que « Aberdéen, Aberconway,..

C’est aussi le premier élément de toponymie bretonne, comme
Aber-Benoît, Aber-Ildut, Aber-Wrach. Aber figure aussi dans certains
noms géographiques gallois et écossais. .

En marine et en géographie; En Basse-Bretagne, estuaire d’une petite
rivière en forme de crique ou d’anse et servant de lieu de relâche
pour les bateaux de pêches y échouant.

Remarques.

1- Nom donné à une petite espèce de moules du Sénégal.

2- Ce nom est donné par Adanson à une espèce de moule, le mytile
punicé, qui est peut-être la même que le mytile du Sénégal de Lamarck.
Mais, il s’agit sans doute d’un autre mot.

Le 4 novembre 2019 by .

Concussion

Nom féminin.

Du latin « concussio, concussionis » qui signifie secousse. Au figuré
extorsion, exaction commise par la force, dérivé du radical du supin

« concussum » issu de « concutere » qui signifie secouer.

Droit. malversation d’un fonctionnaire qui ordonne de percevoir ou
perçoit sciemment des fonds par abus de l’autorité qui lui donne sa
charge.

Par exemple: « accuser de concussion » « exercer des concussions ».

Le 3 novembre 2019 by .

Épilobe

Nom masculin.

Composé du grec « épi » qui signifie sur et « lobion » qui signifie
petite cosse. Les pétales et les pétales de la plante sont situés au
sommet d’un ovaire infère qui ressemble à une petite gousse.

Botanique. Plante vivace de la famille des Onagraceae et du genre
Chamerion répandue dans les lieux humides des régions tempérées et
froides, ayant pour variété principale l’épilobe à épi ou épilobe à
feuilles étroites. Elle est caractérisée
par sa haute taille et ses grandes fleurs rose violacé qui sont
disposées en longues grappes et forment un épi.

Le genre Chamerion vient du grec « chamai » qui signifie bride et
« erion » qui signifie laine, par allusion aux graines de la plante
surmontées de soies plumeuses très aisément dispersées par le vent.

Synonyme. Laurier de St Antoine, osier fleuri.

Le 2 novembre 2019 by .

Murin

Adjectif.

Dérivé du latin « mus, muris » qui signifie souris auquel on a ajouté le
suffixe -in.

Zoologie.

1- Se dit de ce qui est relatif au rat, à la souris, à la chauve-souris.

Se dit de ce qui est propagé par ces animaux.

Par exemple: »une infection murine. »

2- Se dit de ce qui ressemble au rat, à la souris.

En particulier. La couleur gris souris.

Le 1 novembre 2019 by .

Chiroptère

Nom masculin.

Du latin « chiroptera » de même signification, composé du grec « cheiro »
qui signifie main et « pteros » qui signifie aile.

Zoologie. Ordre de mammifères comportant plusieurs espèces de
chauves-souris, dont les membranes, reliant les phalanges très développées
des membres supérieurs,
permettent le vol.

Le 31 octobre 2019 by .

Opata

Nom masculin.

De l’espagnol « opata », issu du pima qui signifie littéralement peuple hostile.

Linguistique. Langue uto-aztèquie du Sud autrefois parlée au Mexique,
dans l’Etat de Sonora.

La langue fait partie de la branche taracahitique. Elle est connue par
des manuscrits de l’époque coloniale. Elle est aujourd’hui éteinte.

Ethnologie. Peuple ou groupe de personnes d’une partie du Nord-Est de
l’état de Sonora.

Membre de ce peuple.

Le 30 octobre 2019 by .

Endêver

Verbe intransitif.

De « anderver » dérivé de l’ancien français « desver, derver » qui
signifie devenir fou, enrager. La plupart des étymologistes
s’accordent à rattacher ce terme à l’ancien français

« resver » (rêver) sans que le problème de l’origine des deux formes
« resver » et « desver » ait été résolu de façon décisive.

L’hypothèse la plus vraisemblable, bien que manquant de preuves
philologiques suffisantes est celle d’une formation à partir du latin
« vagus » qui signifie vagabond, errant à partir duquel on suppose un « evagus »
renforcé en « exvagus » et
parallèle au verbe exvagare » postulé par l’ancien français « esvaiier »
qui signifie errer.

A partir de « exvagus » est supposée une série « esvo » adjectif, « esvé »
participe passé et « esver » verbe dont « desver » et resver »
représenteraient les formes préfixées.

Pour certains spécialistes, la forme « derver » ne serait qu’une
variable dialectique de « desver » comme semble le confirmer l’a
localisation dans les dialectes modernes de

« enderver » et « endêver ».

Dans une langue vieillie ou familière.

Éprouver un violent dépit, jusqu’à être comme hors de soi. Éprouver
une vive contrariété.

Dans une construction factitive où c’est le sujet du syntagme qui
exprime la cause (personne ou chose), par exemple:

« Faire endêver quelqu’un ». « Faire endêver son père. » « Faire endêver sa
mère. » « Cette jambe douloureuse le fait endêver. »

Le 29 octobre 2019 by .