Mirabelle

Nom féminin.

De « Mirabel » nom propre.

1- Petite prune jaune douce et parfumée;

2- Eau-de-vie faite avec ce fruit.

Par exemple: »La cueillette des mirabelles a lieu au mois d’août. »

Le 15 septembre 2017 by .

Orthoépie

Nom féminin.

Du grec « ortho » qui signifie droit, correct et « epos » qui signifie parole.

Discipline qui traite de la prononciation correcte des sons d’une langue.

Le 14 septembre 2017 by .

Posthite

Nom féminin.

Du grec « posthé » qui signifie prépuce.

En médecine, se dit de l’inflammation du prépuce.

Le 13 septembre 2017 by .

Splanchnique

Adjectif.

Du grec « splagkhnikos » qui signifie viscères.

En anatomie. Se dit de ce qui est relatif aux viscères.

Par exemple: »Des nerfs splanchiques. »

Le 12 septembre 2017 by .

Recez

Nom masculin.

Du latin « recessus » qui signifie action de se retirer.

En histoire.

1- Procès-verbal des délibérations des anciennes Diètes germaniques
avant qu’elles ne se retirent.

2- Ordonnances émanant de la ligue hanséatique.

Par exemple: »Le recez de 1803. »

En diplomatie

3- Procès-verbal de conventions arrêtées entre deux puissances.

On peut écrire aussi « recès »

Le 11 septembre 2017 by .

Florès

Nom masculin.

Issu peut-être du provençal « faire flori » de « floridus » qui signifie fleuri.

Dans la locution littéraire et vieillie, « faire florès » c’est obtenir
des succès, réussir de manière éclatante, se faire une (bonne)
réputation.

Par exemple: »Au cours de cette année scolaire, il a fait florès. »

Le 10 septembre 2017 by .

Clinamen

Nom masculin.

Du latin « clinamen » qui signifie inclinaison, déviation. Issu du grec
« klinein » qui signifie pencher, être couché et qui a donné le préfixe
« clino- » qui marque l’inclinaison.

1- En physique. Selon Épicure, écart, déviation spontanée des atomes
par rapport à leur chute dans le vide et qui fait qu’ils
s’entrechoquent.

Cette déviation est indéterminée au préalable et donc aléatoire.

2- En philosophie. La notion de clinamen est attribuée à Épicure, dont
l’oeuvre s’est en majeure partie perdue. Cependant elle a été
développée par Lucrèce, qui systématisa l’épicurisme.

Cette notion permet de soutenir l’existence du « libre arbitre » dans
l’âme humaine, puisque les atomes qui la composent réagissent de
manière imprévisible.

Par exemple, pour le dire autrement: « Dans l’épicurisme antique, le
clinamen constaté pour les atomes, est appliqué à l’homme [constitué
d’atomes]. C’est le libre arbitre. »

3- Cette notion a été utilisée par l’Oulipo et la par la
« pataphysique ». Ainsi que par Georges Perec dans « la Vie Mode
d’Emploi. ».

Le 9 septembre 2017 by .