Thridace

Nom masculin.

Du grec « thridax » qui signifie laitue.

En pharmacologie, extrait sec préparé avec du suc de laitue, employé
comme sédatif.

Thym

Nom masculin.

Du latin « thymus » de même signification, issu du grec « thumos » qui
signifie grosseur ou loupe par référence au « thymus » l’organe
lymphoïde.

Il existe deux sources étymologiques divergentes pour le mot thym.

1- « Thymus » serait issu de « thyein » qui signifie fumée par allusion
au fait que le thym était brûlé comme encens et éloignait les mauvais
esprits.

2- « Thymus » serait issu de « thumus » qui signifie le courage par
allusion au fait que le thym est une plante revigorante.

Plante ligneuse et aromatique de la famille des labiacées, qui vit
dans les régions tempérées et que l’on trouve dans les garrigues et
les maquis.

Il est utilisé comme aromate, assaisonnement et condiment. Il est
anti-infectieux, expectorant et digestif.

La farigoule est le nom provençal du thym.

Le serpolet est une des variétés du thym.

Par exemple: »Une infusion de thym. »

Bétoire

Nom féminin.

Du latin « bibitoria » qui signifie abreuvoir.

1- En géologie, gouffre des terrains calcaires où se perdent certaines
rivières.

2- Puisard pour récolter les eaux pluviales.

Par exemple: »Il ne reste plus d’eau dans le bétoire. »

Hussard

Nom masculin.

De l’allemand « Hussar » issu du hongrois « huszar » qui signifie « le vingtième ».

Dans une langue ancienne, cavalier de l’armée hongroise.

Au figuré, brutalement, sans retenue ni délicatesse.

Par exemple: « Il s’est tenu à table comme un hussard. »

« Le hussard noir de la République » était un surnom donné aux
instituteurs sous la III ème République.

Le noir état la couleur de leurs blouses, et ils avaient la mission
d’instruire les enfants de la République. Cette expression a été
popularisée par Charles Péguy.

Hochepot

Nom masculin.

Du vieux français « hottison » qui signifie secouer.

Pot-au-feu flamand, cuisiné principalement avec de la queue de bœuf et
des légumes toujours écrasés.

Par exemple: « Les origines du hochepot remontent au Moyen-Âge. »

Bondrée

Nom féminin.

Mot originaire de l’ouest de la France, vraisemblablement emprunté au
breton « bondrask » qui signifie grive: les deux oiseaux ayant un
plumage de même couleur avec probablement substitution de « drask »
en « drée », plutôt que dérivé de « bonde » (selon certaines sources)
qui ne convient pas pour des raisons sémantiques (nom d’oiseau dérivé
d’un objet) et morphologique (le r est inexpliqué).

Oiseau rapace diurne, à longue queue, de la taille d’une buse.

Par exemple: »La bondrée est un rapace protégé, apivore et migrateur.
Il est présent l’été en Europe. »

Bostryche

Nom masculin.

Du grec « bostrukhos » qui signifie boucle de cheveux.

Insecte xylophage de la famille des coléoptères à corselet velu et
dont les larves vivent dans le bois des chênes.