Judd

Nom masculin.

Origine du Luxembourg, étymologie peu claire. Selon Jean-Claude
Muller, linguiste, vient du mot espagnol qui désigne le haricot
« judia » . En Galice il existe aussi un plat de porc servi avec des haricots qui
est localement appelé « judia » prononcé
« chudia ». Ce plat aurait été apporté par les troupes espagnoles au
Luxembourg au cours des XVème ou

XVIIème siècle.

Ce même plat est une spécialité du Luxembourg et il est associé au
village de Gostingen dans le Sud-Est du pays.

Au Luxembourg, nom donné au porc fumé.

Sirli

Nom masculin.

Onomatopée qui imite le chant de ces oiseaux.

Nom vernaculaire de trois oiseaux de la famille des alaudidés qui
comprend aussi les alouettes et les cochevis.

On peut citer Le sirli bifacié ou sirli du désert, « Alaemon alaudipes ».

Astilbe

Nom masculin ou féminin, l’usage hésite. Dans les dictionnaires du
XIXème siècle, le genre est féminin.

Du grec « stilbos » qui signifie brillance, éclat auquel on a adjoint le
préfixe « a-« . « Astilbe » signifie littéralement sans éclat, par
allusion aux fleurs individuelles, de cette plante, qui sont peu voyantes
malgré le caractère somptueux
des centaines de fleurs réunies en épis terminaux.

Botanique. Genre de saxifragacées à fleurs en épis terminaux très
voyants et à feuillage caduc.Ce genre comprend une vingtaine d’espèces
dont certaines sont cultivées comme fleurs ornementales, qui varient entre le
rouge et le
blanc, en passant par le violet. Les astilbes émettent un parfum.

Les feuilles desséchées se consomment en infusion dans les pays d’Asie
comme succédané au thé. On y mange aussi les jeunes tiges cuites.

Uréotélique

Adjectif.

Du substantif « urée » et du suffixe grec « -teleia » qui signifie achèvement.

En biologie en parlant d’un homme ou d’un animal. Dont le principal
produit d’excrétion final de l’azote est l’urée.

Par exemple: »L’homme est uréotélique. »

Zaïmph

Nom masculin.

Mot punique de fantaisie inventé par gustave Flaubert pour son roman
Salammbô, forgé d’après l’hébreu biblique « tsaiph » qui signifie voile
de femme (Genèse 24,65;38 A’ et 19).

Selon Flaubert qui le mentionne dans sa correspondance, 1862 page 307,
le « zaïmph » est mentionné dans Athénée de Naucratis ,XII, 58, qui en
donne même la description mais ce dernier emploie le terme « peplos » (Athénée
de Naucratis,
Deipnosophistai, (Le Banquet des Sophistes ou Le Banquet des Sages)
XII, 58, Leipzig, Editions A. Meineke, tome 2,

1858, page 488.

Antiquité. Voile de la déesse Tanit à Carthage.

Par exemple: […] tout à la fois bleuâtre comme la nuit, jaune comme
l’aurore, pourpre comme le soleil, nombreux, diaphane, étincelant,
léger. C’était là le manteau de la Déesse, le zaïmph saint que l’on ne
pouvait voir. » Flaubert, Salammbô, tome 1,
1863, page 84.

Reck

Nom masculin.

De l’allemand « Reck » de même signification.

Sport. Barre fixe en gymnastique.

Dail

Nom masculin ou féminin selon les régions

De l’occitan « dalha » qui signifie faux.

1- Agriculture. a- Faux à manche court. b- Pierre à aiguiser les faux.

2- Zoologie. Pêche.

Synonyme de « pholade commune » mollusque dont la coquille est allongée
et recourbée comme une faux.