Ulnaire

Adjectif.

Dérivé savant du latin « ulna » qui signifie avant-bras auquel on a
ajouté le suffixe -aire.

En anatomie. Rare.

Se dit de se qui se rapporte au cubitus.

Chantignole

Nom féminin.

Dérivé du moyen français « chantille » qui signifie brique mince.
L’ajout du suffixe -ole a donné « chantilole » devenu « chantignole » soit
par dissimulation soit par altération sur le modèle de chignole.

En technologie.

A- Pièce de bois qui soutient les pannes de la charpente d’un toit.

B- Par analogie. Brique moins épaisse que la brique commune, servant à
la construction des cheminées.

Scolyte

Nom masculin.

Emprunté au latin « scolytus » probablement formé d’après le grec
« skolipto » qui signifie déchirer, arracher.

Entomologie. Coléoptère creusant sous l’écorce des arbres des systèmes
de galeries maternelles et larvaires caractéristiques de l’espèce.

Séran

Nom masculin.

De l’ancien français « cerens » « serang » « serence » qui signifie peigne
à chanvre. Du gaulois « cera » (accusatif ceran) qui signifie peigne, du
latin « carder ».

Carde ou peigne métallique servant à carder la filasse du chanvre ou du lin.

Trafolé

Participe passé du verbe « trafoler ».

De « trafola » mot rare en franco-provençal à rapprocher de « feulé » qui
signifie vent tourbillonnant ou de la famille de « fouler » dans ce cas
ce serait un dérivé expressif de « fullare » avec le préfixe « trans ».

Se dit d’une neige encore fraîche mais striée de traces de skis ou
travaillée par le vent.

Par exemple: »la descente dans des neiges parfois complexes ( croûtées,
trafolées ) peut virer au pensum. » Le ski de randonnée à l’assaut des
cimes, Pierre Jaxel-Truer, la matinale du Monde, 30 décembre 2018.

Oumiak

Nom masculin.

Mot d’origine inuite.

Embarcation traditionnelle des Eskimos notamment Inuits, propulsée à
la pagaie, utilisée l’été et pouvant contenir jusqu’à 20 personnes.

Elle est constituée d’os de baleine et assemblée par des lanières de
cuir. Elle sert au transport et à la chasse à la baleine.

Le 28 février 2019 by .

Homélie

Nom féminin.

Du latin « homilia » qui signifie sermon familier, spécialement,
explication simple et pratique du texte biblique (Évangiles, Épîtres)
donnée du haut de sa chaire par le prêtre aux fidèles rassemblés pour la
messe et l’office divin. Issu du grec
« homilia » qui signifie assemblée, commerce habituel, conversation,
entretien familier, leçon d’un maître.

Une homélie est un discours familier destiné à instruire sur les
matières religieuses.

Par exemple: »Les homélies de saint Jean Chrysostome. »

En particulier. Commentaire pastoral de l’Évangile, après la lecture
de celui-ci, au cours de la messe et normalement prononcé par le
célébrant lui-même.

Par extension péjorative. Ecrit ou discours moralisateur, long et ennuyeux.

Une longue, une interminable homélie. Une homélie morale. Se lancer
dans une homélie.

Par allusion à Gil Blas, où l’archevêque de Grenade après une attaque
d’apoplexie, fait des homélies très inférieures à celles qu’il faisait
auparavant et où Gil Blas commet la bévue de le lui faire remarquer. « Les
homélies de l’archevêque de Grenade. »

Par exemple: »dire à un riche: « Vous êtes pauvre! » c’est dire à
l’archevêque de Grenade que ses homélies ne valent rien. » Balzac, Le
Cousin Pons,1848

Remarque. Un homéliste, nom masculin, est un auteur d’homélies.

Le 27 février 2019 by .