Paronomase

Nom féminin.

Du latin « paronomasia » de même signification, issu du grec
« paronomasia » dérivé de « paronomadzô » qui signifie transformer un mot,
issu de « para » qui signifie à côté de et « onomadzein » qui signifie nommer
par « onoma » qui signifie nom.

Figure de style qui consiste à rapprocher des mots comportant des
sonorités semblables mais qui ont des sens différents. Les paronymes
sont des mots qui se ressemblent par leur son.

Par exemple: » Qui vole un œuf, vole un bœuf. »

Symploque

Nom féminin ou nom masculin.

Du grec « symplokê » qui signifie entrelacement, union.

En tant que nom féminin.

1- En rhétorique. Figure de style dans le langage oral ou écrit, où
les mêmes mots sont répétés en début de phrase et les mêmes autres
mots sont répétés en fin de phrase.

C’est-à-dire, emploi simultané de l’anaphore -mêmes mots répétés en
début de phrase- et de l’épiphore -mêmes mots répétés en fin de
phrase-. On peut schématiser ce processus de la manière suivante: A—–B / A—–B.

Par exemple:

« Bonjour, le ciel est bleu, parce que je t’aime.

Bonjour, le soleil est brillant, parce que je t’aime.

Bonjour, le temps est chaud, parce que je t’aime. »

2- En botanique. Algue, de l’ordre des Cyanophycées, forme des
filaments simples isolés ou groupés en faisceaux et recouverts d’une
mince gaine gélatineuse.

En tant que nom masculin.

En botanique, genre de styracées à feuilles alternes, aux fleurs
disposées en petites grappes latérales, et dont le fruit est une
drupe.

C’est une plante qui pousse dans les régions chaudes de l’Asie, de
l’Amérique et de l’Australie.

Par exemple: « Le symploque de Martinique est localement appelé le comat blanc. »

Emblée (D’)

Locution adverbiale.

De « en emblée » qui signifiait en cachette au XV ème siècle, issu du
latin « involare » qui signifie se précipiter sur.

Du premier coup, au premier effort pour obtenir le résultat en question.

Par exemple: « Il est revenu vers toi d’emblée. »

Mérisme

Nom masculin.

Du grec « merisma » qui signifie délimitation, dérivé de partie.
Apparenté à « mereo » qui signifie recevoir comme part, mériter.

1- En linguistique, trait distinctif minimal dont la combinatoire
forme des phonèmes.

2- En rhétorique, division d’un sujet, d’un point à traiter en
diverses parties.

Par exemple: Dans la Bible, il existe un cas particulier de mérisme,
qui fait appel à la binarité des membres; comme « Le ciel et la terre »
qui sont les deux termes qui expriment un tout.

Punch

Nom masculin.

Mot anglais issu de l’hindi « panch » qui signifie cinq à cause des cinq
composants de la boisson.

Boisson alcoolisée à base d’eau-de-vie (généralement du rhum) et
parfumée de citron et d’épices.

Au pluriel on écrit « des punches ».

Par exemple: »Il existe des punches chauds; »

Haplologie

Nom féminin.

Issu du grec « haplo » qui signifie simple et « logos » qui signifie discours.

En linguistique, amuïssement dans un mot d’un ou plusieurs phonèmes
identiques ou apparentés.

Par exemple, l’ancien français contre-rôle a donné contrôle.

Tragico-comique a donné tragi-comique.

Clermont-Ferrand est la forme simplifiée de Clermont-Montferrand.

Nicodème

Nom masculin.

Nom d’un pharisien qui posa au Christ des questions naïves.

Familier. Se dit d’un niais, d’un nigaud.

Par exemple: »Passé un certain âge, celui qui croit encore au Père
Noël, est un Nicodème. »