Agaric

Nom masculin.

Du latin « agaricum » qui signifiait champignon arboricole et
arborescent. En Europe cette définition correspondait à Amillaria
mellea et Cantharellus olearius. Le mot « Agaricum » est attesté depuis Pline.

Les agarics sont appelés aussi psallliotes. Il n’y a pas de consensus
chez les mycologues concernant l’appellation préférable.

Ce sont des champignons basidomycètes du genre Agaricus qui
appartiennent à la famille des agaricacées. Il en existe 200 espèces
dans le monde qui se ressemblent fortement.

Elles sont toutes comestibles à l’exception de l’Agaric jaunissant ou
Agaric xanthodermus qui est toxique.

L’espèce la plus consommée est Agaricus bisporus cultivé de façon
industrielle en champignonnière, c’est le champignon de Paris.

Les espèces sauvages croissent de façon abondante dès les premières
pluies de l’été dans les près et les taillis et parfois dans les bois
clairs.

Ce champignon a des lamelles libres roses à brun noir voire noires
quand il est vieillit. Ses spores son brun-noirâtre ou noirs, son
chapeau est charnu, lisse et blanc lorsqu’il est

jeune. Il se recouvre de fibrilles ou de squames de couleur ocre à
mesure qu’il s’ouvre. Le pied est au départ rattaché au chapeau par
un voile qui se transforme en anneau. Cet

anneau permet entre autres de distinguer l’agaric des amanites
blanches mortelles mais aussi de certaines lépiotes bien que ces
dernières aient des lamelles et des spores blanches.

L’agaric était un des constituants de la thériaque de la pharmacopée
maritime occidentale du XVIII ème siècle.

Le 28 janvier 2017 by .
D'autres mots pouvant vous interesser

Dominotier - Ysopet - Cnémide - Pantois - Chleuasme


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *