Alacrité

Nom féminin.

Emprunté au latin « alacritas » qui signifie ardeur, entrain.

Sur le plan littéraire ce mot se rapporte le plus souvent à une
personne ou à un attribut de la personne humaine.

1- Si la nuance dominante est celle d’une manifestation spontanée de
l’activité.

a- L’alacrité est principalement celle su corps et c’est l’état de
vigueur et de vitalité corporelle, souvent mêlé de bonne humeur et
d’entrain.

b- L’alacrité caractérise la vie morale. c’est la vivacité d’esprit
s’accompagnant d’une certaine facilité à s’exprimer ou à accomplir un
travail avec un zèle empressé.

2- Si la nuance dominante est celle de la joie.

a- L’alacrité est une disposition naturelle ou transitoire. C’est une
bonne humeur pleine d’entrain.

b- L’alacrité est une manifestation spontanée. C’est une joie ou une
gaieté exubérante.

c- Par métonymie (la partie désignant le tout). En parlant d’une
activité de l’esprit humain.

Par exemple: »Un chapître d’une exceptionnelle alacrité. »

3- Par métaphore. En parlant des choses.

… »c’était partout, un frémissement pressé, une alacrité des choses,
où déjà tressaillait le printemps. » Maurice Genevoix, Raboliot, 1925.

Remarques.

1- Tiré directement du latin le mot alacrité a pu être considéré comme
un néologisme en raison de la rareté de ses emplois.

Comme alacritas, il exprime à la fois l’idée de rapidité, de vivacité
physique ou morale et celle de gaieté débordante, voire excessive.

2- Energie, vitalité, vivacité, activité, vigueur entrain entrent
fréquemment avec alacrité dans le sens 1-

Gaieté, joie, allégresse sont les synonymes les plus usités dans le sens 2-.

D'autres mots pouvant vous interesser

Panlogisme - Thériaque - Limerick - Sagum - Cyanotype


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *