Arquebuse

Nom féminin.

De « eau d’arquebuse », cette boisson était censée guérir les blessures
faites par les coups d’arquebuse et les armes à feu d’où son nom.

Recette élaborée en 1857 par le frère Emmanuel, herboriste ou
infirmier de la communauté des frères maristes de l’Hermitage de la
Valla-en-Gier près de Saint-Chamond (Loire). A partir de 1859, la production
eut
lieu à Saint-Genis-Laval. Elle suivit l’exil des frères maristes à
Carmagnola, au Piémont italien, en

1903 et revint à Saint-Genis-Laval en 1926.

Alcool blanc, de degré 43, transparent, préparé par macération et
distillation de plantes choisies pour leurs vertus naturelles.

Bien que la recette soit encore tenue secrète, on sait qu’elle
contient comme principaux ingrédients: le génépi, la verveine, la
menthe, la mélisse, la sauge, le thym, la valériane, le millepertuis, la
camomille, le tilleul, l’arnica, la gentiane, l’aurone.

L’aurone ou citronnelle a aussi pour nom « arquebuse ».

D'autres mots pouvant vous interesser

Muid - Stemmata - Quado - Hircin - Dysorexie


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *