Besogne

Nom féminin.

De l’ancien bas franque « bisunnia » substantif féminin qui signifie
soin, souci, composé de la préposition bi- exprimant la proximité.

L’ancien bas franque « sunnja » signifie souci attesté en latin comme
terme juridique au sens de excuse légitime alléguée par le défaillant
en justice sous la forme « sunnis » au féminin et « soni » au féminin, d’où
l’ancien
français « soigne » qui signifie souci.

La formation de ce substantif féminin de l’ancien bas franque est
parallèle à celle du substantif neutre « bisunni » relié à « besoin ».

Etant donnés l’ancienneté et le grand nombre des attestations de
« sunnis » « sonia », cette hypothèse semble préférable à celle de
« besogne » en tant que déverbal de besogner.

A- La tâche en tant que devant se faire.

1-Ensemble de tâches plus ou moins pénibles que l’on s’impose sont imposées.

Être accablé de besogne.

2- Par métonymie.

Tâche plus ou moins pénible en tant que particulière.

Une rude besogne.

Résultat du travail.

B- La tâche en tant qu’effort.

Ce n’est pas une mince besogne que de avec infinitif signifie il n’est
pas facile de…

On dit aussi: « Une belle besogne. »

3- Locutions.

Abattre de la besogne signifie travailler vite.

Dormir sur la besogne signifie travailler trop lentement.

Aller vite en besogne signifie être trop expéditif. .

Proverbe: « Faire plus de bruit que de besogne. »

Besogne dans le sens de tâche pénible et péjorativement, signifie corvée.

Le 18 février 2020 by .
D'autres mots pouvant vous interesser

Lithophanie - Innocuité - Eutexie - Athermane - Syli


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *