Electrum

Nom masculin.

Du grec « êlektron » issu de « êlektôr qui signifie brillant,
qualificatif du Soleil et épithète d’Hypérion.

En grec classique, le mot désigne presque toujours l’ambre, dont les
propriétés ont donné en français les mots électricité et électron.

En latin, le terme désigne l’alliage que les Grecs appelaient plus
couramment or blanc « leukhos khrusos ». Pline l’Ancien expliquait que
l’or qui contient de l’argent en proportion de un cinquième est appelé électrum.

Alliage composé d’or et d’argent et rencontré à l’état naturel dans
des proportions variables.

C’est un métal plus éclatant que l’argent.

En 1806, Aubin Louis Millin de Grandmaison affirma que les coupes
d’électrum naturel décelaient les poisons.

On apercevait sur une coupe en électrum qui contenait un poison des
iris semblables à l’arc-en-ciel qui se dessinaient avec le bruissement
d’une flamme.

En numismatique et en histoire de l’art, le terme désigne également un
alliage artificiel.

Très prisé dans l’Antiquité, il fut utilisé par les Égyptiens et il
servit pour frapper monnaie en Lydie et en Grèce.

Le 18 janvier 2017 by .
D'autres mots pouvant vous interesser

Ilote - Epithète - Ergastule - Atlante - Eucharistie


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *