Essoriller

Verbe transitif.

Dérivé de « oreille » auquel on adjoint la désinence -er et le préfixe
privatif es- du latin ex-.

Couper les oreilles. Essoriller un chien.

Par hyperbole familière. Couper les cheveux très courts.

Au figuré. En arpitan (francoprovençal). Essoriller signifie casser
les oreilles, par un bruit excessif par exemple.

Le participe passé « essorillé » s’emploie pour qualifier ceux ou celles
à qui les oreilles ont été coupées ou détruites de façon quelconque.

En zoologie, « essorillé » qualifie les animaux dont on ne voit point
les oreilles. Utilisé comme substantif masculin pluriel, les
essorillés désigne une famille de mammifères de l’ordre des rongeurs.

Essorillement. Substantif masculin. Action de couper les oreilles.
Supplice consistant à couper les oreilles d’un condamné.

Par exemple: »cette foule à laquelle, les quatre sergents (…) avaient
fait espérer une exécution telle quelle, non pas sans doute une
pendaison, mais un fouet, un essorillement. Victor Hugo, Notre-Dame de Paris,
1832.

Le 30 novembre 2020 by .
D'autres mots pouvant vous interesser

Gutta-percha - Culière - Uxorilocal - Potlatch - Rouan


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *