Hystérie

Adjectif.

De « hystérique ». Issu du grec « husterikos » par « hustera » qui signifie
utérus. L’attitude des malades était considérée autrefois comme un
accès d’érotisme féminin.

1- Dans un sens vieilli, ensemble des troubles psychiques,
neurologiques et fonctionnels variés attribués à la simulation.

2- Selon Charcot célèbre neurologue. Ensemble de symptômes
principalement neurologiques, qui prennent l’apparence d’affections
organiques, sans lésion organique décelable.

3- En psychiatrie moderne, Névrose caractérisée par une exagération
des modalités d’expression psychique et affective (névrose
d’expression) qui peut se traduire par des symptômes d’apparence organique
(convulsions, paralysies, douleurs, catalepsie) et par des manifestations
psychiques pathologiques (hallucinations, délire, mythomanie, angoisse).

En psychanalyse:

-Hystérie de conversion dans laquelle le conflit psychique se
manifeste par des symptômes corporels ou somatisation.

-Hystérie de défense contre les représentations déplaisantes.

4-Dans le langage courant. Excitation intense.

Par exemple: »C’est une hystérie collective. »

D'autres mots pouvant vous interesser

Scrub - Trope - Nomographe - Cîme - Avatar


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *