Méandre

Nom masculin. Le plus souvent au pluriel.

Emprunté au latin « Maeander » lui-même emprunté au grec « Maiandros »
fleuve d’Asie Mineure au cours très sinueux qui devient au figuré
sinuosité, replis tortueux,

également pris comme nom commun en latin.

1- Sinuosité, généralement répétée, décrite par un fleuve, une rivière
et due à la pente très faible de leur cours.

Par exemple: »des méandres capricieux. »

Géomorphologie.

Méandres divagants, libres. Méandres s’inscrivant dans une plaine en
matériaux meubles.

Méandres encaissés. Méandres s’inscrivant dans une vallée qui
elle-même décrit des méandres.

2- Par analogie. suite de courbes dans le tracé d’une voie de
communication ou d’un parcours.

Par exemple: « les méandres d’un labyrinthe »

Beaux-Arts. Ornement d’architecture ou de broderie composé de lignes
brisées ou entrecroisées, comme les grecques ou les bâtons rompus.

Horticulture. Bordure de buis qui dessine les compartiments d’un parterre.

Par analogie. Forme courbe.

3- Au figuré. Détour, cheminement complexe et capricieux dans les
activités ou le comportement de l’homme.

Par exemple: »les méandres de la pensée. » « les méandres des rêves. »

On trouve « méandrer » qui signifie faire des méandres.

On trouve aussi dans une langue rare, littéraire. « méandreux, euse »
qui signifie plein de méandres, de sinuosités.

Le 3 octobre 2020 by .
D'autres mots pouvant vous interesser

Mélophage - Mellah - Marmotte - Hierogrammate - Kenaf


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *