Népenthès

Nom masculin.

De l’adjectuf grec « nepenthès » formé à partir du préfixe négatif « né- »
qui signifie non et du substantif « penthos » qui signifie tristesse,
chagrin.

Ce terme désignait chez Homère la boisson que Pâris donna à Hélène
après son enlèvement pour lui faire oublier son pays natal.

Les femmes de la ville égyptienne de Thèbes passaient pour détenir le
secret de sa composition.

Au XVIIème siècle les apothicaires nommaient indifféremment, Laudanum
ou Népenthès, une préparation à base d’opium.

Dans la pharmacologie moderne, les pilules de Népenthès contenaient de
la jusquiame, de la myrrhe et de l’opium.

1- Dans l’Antiquité. Remède magique contre la tristesse ou la mélancolie.

2- En botanique. Plante carnivore de l’Asie tropicale et de
Madagascar, de la famille des népenthacées, dont les feuilles en
vrille se terminent par une petite urne membraneuse surmontée d’un couvercle,
dans laquelle peuvent tomber les proies.

Cette plante a toujours suscité l’émerveillement.

D'autres mots pouvant vous interesser

Agoraphobie - Walkyrie - Libration - Évhémérisme - Séguedille


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *