Pivoine

Nom féminin.

Emprunté au latin « paeonia » de même signification qui a donné l’ancien
fançais « pyoine », issu du grec « payoni » féminin substantivé de
l’adjectif « paionios » qui signifie relatif à

Paeôn, propre à guérir. De « Paeôn » littéralement le guérisseur, le secourable.

Paeôn était un dieu grec, disciple d’Asklépios dieu de la médecine. Il
exerçait la fonction de médecin des dieux et avait été chargé par la
déesse Léto, la mère du dieu Apollon, de lui apporter la racine d’une
plante magique qui poussait au pied du Mont Olympe.

Cette racine était suppoée soulager la souffrance des femmes lors de
l’accouchement, et comme Léto était la déesse de la fertilité, elle
voulait utiliser cette fleur à des fins thérapeutiques.

Lorsque le dieu « Asklépios » apprit que Paeôn avait réussi à trouver la
racine magique, il devint jaloux de son disciple et voulut le tuer.
Léto supplia alors Zeus, le père de tous les dieux, de sauver Paeôn de la
colère de son maître. Zeus sauva Paenôn en le transformant en fleur de pivoine.

La pivoine est aussi une fleur très prisée en Chine, pays où elle est
considérée comme « la plus belle » et qui symbolise la beauté et la
prospérité. C’est de Chine que nous vient une légende sur l’origine de la pivoine
noire qui devint noire après avoir été brûlée par dépit d’une princesse fâchée de ne
pas la voir fleurir hors saison.

Botanique. Plante bulbeuse vivace, de la famille des Renonculacées,
qui fleurit en mai et juin et se présente en grandes fleurs rouges,
roses, blanches ou panachées, odorantes ou non.

La pivoine officinale est utilisée pour sa racine séchée à la saveur
un peu amère et sucrée, astringente.

Locution familière. Être ou devenir rouge pivoine signifie rougir très
fortement sous le coup d’une émotion.

D'autres mots pouvant vous interesser

Coruscant - Frichti - Aubour - Créosote - Eponyme


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *