Satrape

Nom masculin.

Emprunté au latin « satrapes » gouverneur de province chez les Perses.
du grec « satrapès », du persan « khshatrapâ » qui signifie officier du
roi.

1- Histoire ancienne. Dans l’Empire perse de Cyrus jusqu’à l’ère
chrétienne. Gouverneur de province qui disposait d’un pouvoir
administratif et judiciaire très étendu et qui levait des impôts.

Par analogie et de manière péjorative. Gouverneur de province, ministre.

Par exemple: »(…) le satrape d’un despote (…) « Marat, Pamphlets,
Dénonciation de Necker, 1790.

Locution adjectivale. « De Satrape ». Se dit de ce qui rappelle certains
caractères du satrape comme l’opulence et la richesse.

Par exemple: »festin, fortune, vie de satrape. »

2- Par analogie. Personne ayant certains caractères propres au satrape
comme le faste et le goût du plaisir et de manière plus courante
l’autorité et l’exercice despotique du pouvoir.

Par exemple: »(…) car il faut compter avec le bon plaisir du satrape
(…) Henri de Montherlant, Celles qu’on prend, 1950.

D'autres mots pouvant vous interesser

Altricialité - Sarracénique - Sabayon - Vultueux - Testard


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *