Scalde

Nom masculin.

Peut-être du proto-germanique « skalliz » qui signifie son, voix. De la
racine indo-européenne « sketh » qui a le sens de critiquer, insulter.

Poète scandinave, très souvent islandais du Moyen-Âge, essentiellement
du IXème au XIIIème siècle.

Il compose en se fondant sur l’allitération, le compte des syllabes et
l’accentuation. Sa poésie strophique avec ou sans refrain,
volontairement sans lyrisme, à la formulation stéréotypée, loue des personnages,
récapitule un lignage, expose des sentiments personnels ou décrit un bel objet.

Bragi Boddason était un scalde.

D'autres mots pouvant vous interesser

Paroxyton - Camphre - Serendipité - Pack - Taphonomie


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *